Cava

cava

PETITE HISTOIRE

Au cours de cette longue et universelle histoire de la vigne et du vin, le cava représente la modernité, la sublimation de l'art de faire du vin, la synthèse de ce que le viticulteur a appris pendant des siècles.

La tradition veut que l'on attribue « l'invention » du vin mousseux au frère bénédictin Pierre Pérignon. En réalité, on ne peut pas parler d'invention, car il y a toujours eu des vins mousseux, mais Dom Pérignon a le mérite d'avoir étudié le phénomène avec attention, et d'avoir amélioré la technique de préparation de ces vins à travers les assemblages et les mélanges de vins. On lui attribue l'application de deux innovations importantes pour la bonne conservation de la mousse : le bouchon de liège et la bouteille en verre résistant.

Dans notre pays, il convient de citer les précurseurs de l'industrie du cava  Agustí Vilaret, de Blanes, producteur, et Lluís Justo i Villanueva, professeur de chimie à l'Institut agricole catalan de San Isidro, qui ont défendu la méthode d'élaboration classique.

La date de 1872 est considérée comme le début de la production de vin mousseux dans le Penedès à la propriété de Can Codorniu. Sant Sadurní d’Anoia et ses environs ont été le noyau de cette industrie naissante et en expansion, qui les années passant, deviendrait le secteur le plus représentatif et jouissant du plus grand succès de la viticulture catalane.

LA VIGNE ET LES RAISINS

Le cava est apparu, entre autres motifs, du fait de la transformation radicale de la vigne du Penedès, après l'invasion du phylloxéra. Le changement de cépages, avec l'introduction de cèpes blancs et de qualité en remplacement des cépages rouges, permet le renouvellement de l'industrie de l'élaboration du vin.

Une fois de plus, est mis en évidence le fait que la qualité et la personnalité caractéristiques d'un vin commence avec la vigne.

La trilogie classique des cépages pour élaborer un cava regroupe le macabeu, le xarel·lo et le parellada. Sur ces trois cépages principaux, reposent le prestige, la qualité et le succès du cava, auxquels sont venus s'ajouter d'autres cépages étrangers - ayant une aptitude œnologique reconnue - comme le chardonnay, le subirat ou la malvasía riojana, et les cépages rouges garnacha, monastrell, pinot noir et trepat, ces deux derniers uniquement autorisés pour l'élaboration de cavas rosés.

Chacun de ces cépages apportent au vin des caractéristiques spéciales qui renforcent et complètent les propriétés des autres, et donnent lieu à la pratique des assemblages.

TYPES DE CAVA

Selon la quantité de sucre qu'il contient, le cava est :

• Brut Nature: sans ajout de sucre

• Extra Brut : jusqu'à 6 grammes de sucre par litre

• Brut : jusqu'à 15 grammes

• Extra sec : entre 12 et 20 grammes

• Sec : entre 17 et 35 grammes

• Semi-sec : entre 33 et 50 grammes

• Doux : plus de 50 grammes

 

MOMENTS CAVA

Il est particulièrement savoureux et stimulant, lorsqu'il est dégusté en apéritif, moment où les sens sont propres et dans l'expectative. C'est également le vin qui accompagne tous les plats d'un repas, qu'il soit simple ou de fête : des fruits de mer au dessert, en passant par les traditionnels rôtis, il y a toujours un type de cava idéal pour l'accompagnement.

C'est le vin des toasts et de la célébration, et donc, le vin des instants solennels de notre vie. Mais c'est également le vin de l'intimité qui se déguste dans l'après-midi, lorsque tout commence, et à la dernière heure du jour, lorsque tout est possible. C'est pourquoi les moments cava sont toujours magiques.

www.crcava.es     www.institutcava.com     www.pimecava.cat